Scandale russe à Monaco: le ministre de la justice forcé à la démission

Par

Le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev, patron de l’AS Monaco, a manipulé la justice et la police monégasques pour leur faire servir ses intérêts. Cette affaire a fait une première victime : Philippe Narmino, le ministre de la justice, a dû démissionner.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 21 août, Mediapart révélait les manœuvres très spéciales de Dmitri Rybolovlev, patron de l’AS Monaco, pour s’acheter le concours de la police et de la justice monégasques. Nous racontions comment des textos, exhumés du téléphone portable de son avocate, Tetiana Bersheda, montraient qu’il avait supervisé en coulisses l’enquête ouverte à Monaco contre son ancien marchand d’art Yves Bouvier, qu’il accuse d’escroquerie pour lui avoir vendu une quarantaine de toiles de maîtres à des prix surfacturés, pour près de 2 milliards d’euros.