Quand l’ambassade d’Israël veut censurer la télévision française

Par

L’ambassadrice d’Israël a demandé à la présidente de France Télévisions d’interdire la diffusion d’un reportage d’« Envoyé spécial » accusé de présenter Israël « d’une façon très négative ». Le motif ? La critique d’Israël alimente l’antisémitisme. Sa requête a été écartée. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ambassade d’Israël en France a tenté – en vain – d’obtenir la suppression d’un reportage sur la « jeunesse estropiée de Gaza » dans le magazine d’information « Envoyé spécial » diffusé jeudi dernier. Dans une lettre adressée mercredi à la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, l’ambassadrice d’Israël, Aliza Bin Noun, indique que ce reportage (qu’elle n’a pas vu, mais dont quelques extraits circulaient sur les réseaux sociaux) « présente non seulement un point de vue déséquilibré par rapport à la situation à Gaza mais met également Israël en avant d’une façon très négative ».