En Grèce, le chef du parti néonazi Aube dorée condamné à 13 ans de prison

Par

Une semaine après avoir qualifié le leader et plusieurs ex-députés d’Aube dorée de « dirigeants d’une organisation criminelle », la justice grecque a prononcé les peines, notamment 13 ans de prison pour le premier, Nikos Michaloliakos, et une condamnation à la réclusion à perpétuité pour le meurtrier du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chef du parti néonazi Aube dorée Nikos Michaloliakos, négationniste et admirateur du national-socialisme, a été condamné mercredi à 13 années de prison ferme par la Cour pénale d’Athènes qui l’avait reconnu coupable d’avoir dirigé une « organisation criminelle ».