Le Kazakhgate éclabousse la justice belge

Par et ALAIN LALLEMAND (LE SOIR)

Alors que le pouvoir belge est soupçonné d'avoir été manipulé par l'Élysée sous Sarkozy afin que trois oligarques échappent à leur procès, la justice belge est à son tour accusée d'avoir favorisé les mêmes oligarques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice belge se trouve dans une position fort inconfortable. Selon les informations de Mediapart et du quotidien belge Le Soir, le parquet de Bruxelles s’intéresse de près à l’un des anciens membres du parquet général de la capitale, l’ex-avocat général Patrick de Wolf. Il a même été entendu en toute discrétion, comme témoin pour l’instant. C’est le dernier rebondissement du Kazakhgate, cette enquête judiciaire franco-belge pour corruption sur fond de vente d’hélicoptères à Astana, pilotée en 2011 par l’Élysée sous Nicolas Sarkozy.