Pour la droite américaine, les cinquante nuances d’une défaite

Par Harrison Stetler

Même si le Parti républicain ne suit pas Donald Trump dans son obstination à refuser le résultat des urnes, sa stratégie est toute prête. Il s’agira de jeter le discrédit sur le président élu et de l’empêcher de gouverner par tous les moyens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À partir du 20 janvier prochain, Donald Trump – qui a appelé ses partisans à manifester samedi 14 novembre – ne sera plus le président des États-Unis. Battu dans les urnes, dépassé au sein du collège électoral – qui élit le président à travers le système des grands électeurs –, il rejoint George H. W. Bush et Jimmy Carter parmi les présidents élus pour un seul mandat ces cinquante dernières années.