Depuis 2013, la France s'est condamnée à l'impuissance

Par

Les pays occidentaux ont fait la démonstration de leur incapacité à imposer une solution. Y compris la France, cantonnée aux postures dénonciatrices.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La catastrophe est humanitaire ; le désastre, politique. Au-delà de la responsabilité évidente du régime de Bachar al-Assad et de ses alliés, la chute d’Alep, principal bastion de la rébellion syrienne, signe l’impuissance absolue des pays occidentaux, dont la France, cantonnée au ministère de la parole.