L’annonce, samedi 12 janvier, du suicide d’Aaron Swartz a plongé le web dans une rare émotion. Peu de disparitions ont suscité à la fois autant de tristesse et d’hommages que de colère de la part des internautes. Âgé de seulement 26 ans, ce jeune homme plutôt discret dans les médias était pourtant relativement méconnu du grand public. Mais au sein de la communauté des geeks, il était considéré comme l’un des leaders du mouvement pour un internet libre et ouvert. Sa mort l’a transformé en quelques jours en véritable symbole d’une certaine vision du web.