Edgardo Lander: «Le risque de guerre civile est important» au Venezuela

Par

Dans un pays qui est le théâtre d’une lutte entre deux présidents, Juan Guaidó d’un côté et Nicolás Maduro de l’autre, la « plateforme » citoyenne de défense de la Constitution propose une troisième voie afin d’éviter une recrudescence de la violence. Un de ses membres, Edgardo Lander, figure de la gauche vénézuélienne, renvoie les deux adversaires dos à dos et défend l’organisation d’un référendum.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que la tension ne cesse de s’exacerber au Venezuela, il est difficile de proposer une voie qui ne se réclame ni du camp de l'opposition incarné par Juan Guaidó, qui s'est proclamé président de transition le 23 janvier, ni du camp bolivarien représenté par le président en exercice Nicolás Maduro.