Ada Colau réélue maire de Barcelone, grâce au «soutien sans contrepartie» de Manuel Valls

La maire sortante de Barcelone, figure des gauches alternatives en Europe, a été réélue après le vote des militants de sa plateforme, approuvant à 70 % une coalition avec les socialistes catalans contre une alliance derrière les indépendantistes. Minoritaire, cette coalition a bénéficié des voix de Manuel Valls et de deux de ses colistiers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ada Colau a choisi de conserver le pouvoir. Ce samedi 15 juin, la maire sortante de Barcelone a été réélue avec 21 voix à la tête d’une coalition avec le Parti socialiste catalan (PSC), regroupant 18 élus, soit trois de moins que nécessaire pour obtenir la majorité. Mais grâce à trois voix apportées « sans contrepartie » par Manuel Valls et deux de ses cinq colistiers, mais en cohérence avec son idée fixe depuis qu’il s’est implanté en Catalogne : faire barrage à l’indépendantisme.