Canada: accusé de conflit d’intérêts, Trudeau en difficulté

Par

Le commissaire à l’éthique a publié mercredi 14 août un rapport accablant sur le rôle du premier ministre canadien dans l’affaire SNC-Lavalin. Justin Trudeau dit assumer ses responsabilités, en invoquant la défense de l’emploi. À deux mois des élections législatives, le voilà fragilisé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une bombe à un mois du déclenchement de la campagne », tranche le quotidien canadien La Presse. Alors que les élections législatives canadiennes, prévues en octobre, s’annoncent déjà délicates pour le premier ministre canadien Justin Trudeau, la publication le 14 août du rapport du commissaire à l’éthique, Mario Dion, un haut fonctionnaire, sur l’affaire SNC-Lavalin, ne pouvait tomber plus mal. Il est accablant pour Justin Trudeau.