En Allemagne, la crise des réfugiés relance le débat sur l'islam

Par

Les musulmans d’Allemagne, majoritairement d’origine turque, sont eux aussi solidaires avec les réfugiés. Mais devant un tel nombre de migrants, la droite populiste allemande commence à ressortir les vieux fantasmes d’islamisation de l’Occident chrétien qui ont fait long feu cet hiver avec le mouvement Pegida.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin, correspondance.- « Dans un premier temps, chaque mosquée et association sous le contrôle de Milli Görus en Allemagne et en Europe s’engage à héberger une famille de réfugiés. Avec 500 mosquées et une centaine d’associations en Europe, nous pouvons accueillir jusqu’à 4 000 réfugiés. Nous ne voulons pas seulement accueillir les familles mais aussi les aider dans toutes les phases de la vie. » Voilà ce que vient d'annoncer Bekir Alta, le secrétaire général de Milli Görus, cette association turque controversée mais qui, en Allemagne, s’est beaucoup ouverte ces dernières années.