Au Venezuela, l’étau de l’autoritarisme de Maduro se resserre encore

Par

L’attentat contre le président Nicolás Maduro a été suivi d’arrestations et d’une stratégie d’intimidation. L’opposition politique traditionnelle, déjà exsangue, n’est pas la seule victime des poursuites. L’armée est désormais prise dans la tourmente. Le président apparaît toujours plus isolé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Certains soupèsent leurs mots, de peur de franchir une ligne rouge au tracé flou. D’autres ne parlent que sous couvert de « off » (comprendre anonymement). D’autres encore, universitaires, politiciens ou membres d’ONG, refusent tout simplement de répondre. La tentative d’attentat contre le président du Venezuela Nicolás Maduro en plein défilé militaire, le 4 août dernier, et les arrestations qui ont suivi laissent des traces plus d’un mois après.