Pourquoi l'extrême droite ne profite pas de la crise en Espagne

Par
Les conservateurs espagnols sont les grands favoris du scrutin de dimanche prochain. Ces élections devraient confirmer une particularité du pays: malgré les plans d'austérité à répétition et un taux de chômage record en Europe, aucun parti d'extrême droite ne parvient à profiter de la crise pour s'imposer au niveau national.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Valence