Les Egyptiens, de plus en plus pauvres

Par Heba Younes

Déjà confrontés à une inflation galopante, les Égyptiens s’attendent au pire après la dévaluation officielle de leur monnaie et la baisse de certaines subventions. Un marasme économique qui fait redouter au régime de Sissi des tensions sociales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Correspondance du Caire (Égypte). - « À ce prix-là, on ferait mieux de rester à la maison et ne plus travailler ! », peste Mahmoud, un jeune vendeur d’électroménager, en quittant une station-essence du centre-ville du Caire. « La crise est là depuis plusieurs années, mais ils ont attendu le dernier moment pour que tout nous tombe dessus d’un seul coup », s’étonne ce jeune père de famille. « Qu’est-ce que nous sommes donc supposés faire désormais ? »