Le nouveau président allemand est un conservateur... proposé par la gauche

Par

L’Allemagne a élu dimanche Joachim Gauck à la présidence de la république fédérale, au détriment de la Franco-Allemande Beate Klarsfeld. Bizarrerie politique : les candidats, conservateurs, avaient tous deux été proposés par les partis de gauche. Par Thomas Schnee, à Berlin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A Berlin, une correspondance de Thomas Schnee