La contestation ne faiblit pas en Slovaquie malgré la démission de Fico

Par
La démission du Premier ministre Robert Fico n'a pas calmé la colère des Slovaques, qui ont manifesté par dizaines de milliers vendredi pour réclamer la tenue d'élections anticipées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BRATISLAVA (Reuters) - La démission du Premier ministre Robert Fico n'a pas calmé la colère des Slovaques, qui ont manifesté par dizaines de milliers vendredi pour réclamer la tenue d'élections anticipées.