Aux Gonaïves, ville de boue et de poussière

Par

Les Gonaïves, troisième ville d'Haïti, 260.000 habitants. En septembre 2008, des cyclones dévastaient l'agglomération, provoquant au moins 500 morts. Depuis, prisonnière de la boue et de la poussière, la ville est comme à l'abandon. De rares aides internationales y parviennent, le gouvernement fait mine de s'activer. Quelques chantiers ont été engagés. Mais pour les habitants, la catastrophe se poursuit. Et la saison cyclonique est sur le point de débuter. Reportage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Gonaïves, de notre envoyé spécial