En Biélorussie, les manifestations s’amplifient, Loukachenko s’accroche

Par

Dimanche 16 août, des dizaines de milliers de Biélorusses se sont regroupés à Minsk, la capitale, pour demander à nouveau la démission du dictateur. Celui-ci a appelé ses partisans à sauver « l’indépendance » du pays. La Russie de Poutine se tient en recours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La révolte ne tarit pas, en Biélorussie. Elle s’étend même à d’autres villes que la capitale, Minsk, jusqu’ici encore peu touchées par les manifestations contre le pouvoir et le président Alexandre Loukachenko, réélu le 9 août, avec 80 % des voix. L’opposition l’accuse de fraude après 26 ans de règne autoritaire et sans partage.