Une vague réactionnaire emporte l’Autriche

Par

Sebastian Kurz a remporté son pari. À 31 ans, le conservateur est en passe de devenir le plus jeune dirigeant européen, en prenant la tête d’une coalition avec l’extrême droite. Après les législatives en Allemagne, c’est une nouvelle victoire des forces de droite en Europe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un raz-de-marée réactionnaire. Après une campagne tout entière tournée contre la présence migratoire en Autriche, le parti conservateur ÖVP emmené par le jeune Sebastian Kurz a remporté la mise ce dimanche 15 octobre : il caracole en tête du scrutin, avec 31,4 % des voix. Derrière lui arrive un parti défendant des thèses similaires sur l'immigration. Plus d’un électeur sur quatre a en effet voté pour l’extrême droite du FPÖ (27,4 %). Le parti social-démocrate, formation historique et fondatrice du bipartisme autrichien, est relégué quant à lui à la troisième place, avec 26,7 % des voix.