L'Iran dit avoir tué le cerveau de l'attentat d'Ahvaz

Par
Les gardiens de la Révolution iranienne ont annoncé mardi avoir tué le cerveau à l'origine de l'attentat contre un défilé militaire qui a fait 25 morts le mois dernier dans la ville iranienne d'Ahvaz.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Les gardiens de la Révolution iranienne ont annoncé mardi avoir tué le cerveau à l'origine de l'attentat contre un défilé militaire qui a fait 25 morts le mois dernier dans la ville iranienne d'Ahvaz.