Fathi Khalifa est le président du Congrès mondial amazigh. Cette organisation, créée en 1995, défend les droits et les intérêts de ce qu'elle nomme la « nation amazigh », c’est-à-dire celle des peuples berbères. Éclatés sur l’Afrique du Nord et le Sahara, les Berbères répondent à différents noms et groupes ethniques : Kabyles, Touaregs, Rifains, Chleuhs, Zayanes… Aujourd’hui, la guerre au Mali et les futures négociations politiques pour trouver une porte de sortie à cette crise ont fait resurgir la question de ces populations tiraillées entre différentes nations, au travers des Touaregs et du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Même si l’Azawad – c’est-à-dire la moitié nord du Mali –  comprend d’autres populations que les Touaregs (Arabes, Songhaïs, Peuls…), ce sont eux le fer de lance de ce qui se joue en ce moment.