Brexit: Le "backstop" ne peut être amendé dit l'Estonie

Par
La clause de sauvegarde ("backstop") empêchant un retour à une frontière physique entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord après le Brexit ne peut être modifiée, a déclaré la présidente estonienne Kersti Kaljulaid dimanche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MUNICH (Reuters) - La clause de sauvegarde ("backstop") empêchant un retour à une frontière physique entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord après le Brexit ne peut être modifiée, a déclaré la présidente estonienne Kersti Kaljulaid dimanche.