Au Chili, des familles de victimes de la dictature manifestent contre un projet d’amnistie

Quelques dizaines de familles de victimes ont manifesté, vendredi 16 mars, contre une proposition du ministre de la justice chilien qui permettrait aux criminels de la dictature du général Pinochet malades ou très âgés de sortir de prison.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des dizaines de familles de victimes de la dictature chilienne ont manifesté, ce vendredi 16 mars, devant le palais présidentiel de Santiago, contre le projet du nouveau ministre de la justice, Hernán Larraín, de permettre aux prisonniers âgés ou malades de finir leur peine à la maison. Cette proposition s’appliquerait notamment aux criminels du régime Pinochet et provoque l’ire des descendants d’opposants tués ou disparus, rapporte RFI.