L’Italie en panne de mobilité sociale

L'Italie souffre d'une absence complète de mobilité sociale. 90 % des emplois sont cherchés par des recommandations de proches. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'Institut italien de statistiques (Istat) a publié son rapport annuel pour l'emploi. Si la situation s'améliore lentement, on est encore loin du niveau de l'avant-crise. Surtout, 90 % des demandeurs d'emploi comptent sur leurs connaissances pour trouver un emploi. Une situation qui, selon l'Istat, favorise encore les emplois mal payés et mal formés. Le risque d'un décalage entre les diplômes et les emplois trouvés est particulièrement élevé.