La Nouvelle-Zélande veut un «budget pour le peuple»

Le gouvernement travailliste néo-zélandais veut, à nouveau, investir dans le bien-être de sa population et se doter d'une nouvelle mesure pour cela. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les travaillistes néo-zélandais, qui sont revenus au pouvoir après huit ans d'absence l'an dernier, veulent construire un « budget pour le peuple » et ne plus en mesurer les effets uniquement en termes de PIB, mais aussi en termes de bien-être. « Bien sûr, une forte économie est importante, mais nous ne devons pas perdre de vue pourquoi cela est important. Et le plus important est de permettre à chacun de nous d'avoir une meilleure vie », a indiqué le ministre des finances Grant Robertson. La première ministre Jacinda Ardern, actuellement enceinte, a résumé l'ambition de ce budget par ces mots : « Je veux que dans 15, 20 ou 30 ans mon enfant regarde dans les livres d'histoire et me juge, moi et mon gouvernement, favorablement, plutôt que de décider de changer de nom. »