L'Irak réticent à l'idée de juger les djihadistes étrangers

Par
Les autorités irakiennes se sont montrées prudentes jeudi sur la question des djihadistes étrangers détenus en Syrie après des discussions cette semaine avec des représentants de plusieurs pays européens, dont la France, qui souhaitent voir leurs ressortissants jugés en Irak.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BAGDAD (Reuters) - Les autorités irakiennes se sont montrées prudentes jeudi sur la question des djihadistes étrangers détenus en Syrie après des discussions cette semaine avec des représentants de plusieurs pays européens, dont la France, qui souhaitent voir leurs ressortissants jugés en Irak.