Des migrants vendus aux enchères en Libye, la preuve par l’image

Par

Des hommes vendus aux enchères comme des esclaves: c’est ce que révèle un reportage vidéo de CNN, qui rappelle le sort inhumain réservé aux migrants subsahariens en Libye.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

La réalité de l’enfer libyen tel qu’il est vécu par les migrants vivant ou traversant ce pays se précise jour après jour, avec l’impression d’un plongeon infini dans l’horreur. Cette fois-ci, c’est la chaîne américaine CNN qui dévoile (le 12 novembre 2017) en exclusivité des images montrant des hommes subsahariens en train d’être vendus aux enchères. De l’esclavage pur et simple au XXIe siècle.

Le reportage est réalisé en caméra cachée, dans un lieu tenu secret à l’extérieur de Tripoli, par la correspondante Nima Elbagir, le producteur Raja Razek et le photojournaliste Alex Platt. On y voit une douzaine de personnes défilant pour être vendues. Le prix augmente rapidement de 400, à 700, 800, 1 200 dinars libyens, soit environ 400 dollars. Et la vente est conclue. Dès avril 2017, l’Organisation internationale pour les migrations avait rapporté des témoignages de migrants évoquant l’existence de marchés aux esclaves. Désormais, la preuve est apportée.

Mediapart a de longue date documenté ces pratiques inhumaines, appelant de toute urgence une réaction de la part des autorités européennes, qui, malgré les alertes incessantes, continuent de financer la Libye en en faisant un interlocuteur respectable, lui demandant d'empêcher à leur place les traversées de migrants au péril de leur vie.

Des migrants vendus aux enchères en Libye en 2017. © Tracy

Voici quelques-uns des articles de Mediapart où ces violences sont décrites :

Libye, Sahara: plus de migrants meurent à terre qu’en Méditerranée

Dans le désert libyen, les migrants face au risque d’enlèvements

Migrants en Libye: le pacte pourri entre Rome, les garde-côtes et les trafiquants

Migrants: une milice empêcherait les départs de Libye

Rançon, viol, torture: récits de migrants rescapés de l’enfer libyen

Et sur la responsabilité de l’Union européenne :

UE-Libye: le partenariat de la honte

L'Europe va verser 200 millions d'euros à la Libye pour stopper les migrants

Le plan européen pour éloigner les demandeurs d’asile

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous