Sensation de fin de règne à Kinshasa

Par

Alors que le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, aurait dû partir le 19 décembre, la capitale congolaise ne sait pas si un accord va être trouvé pour organiser des élections ou si le pays va exploser.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kinshasa (République démocratique du Congo), correspondance. - Sous la chaleur accablante de Kinshasa, des 4×4 aux vitres teintées se succèdent devant un vaste bâtiment des années 1950. Des hommes observent qui entre, qui sort, qui dit quoi. Nous sommes dans le quartier de La Gombe où les institutions internationales côtoient les ambassades, les banques et les hôtels dans lesquels une nuit coûte le double d’un salaire de policier. La Gombe est la Kinshasa des officiels, des hommes d’affaires et des Blancs, « des hommes à gros ventre et en cravate », peut-on entendre dans le reste de cette mégalopole qui abriterait plus de douze millions d’habitants.