Au Chili, les candidats indépendants et «Tante Pikachu» créent la surprise

Par

L’Assemblée constituante chilienne qui sort du scrutin du week-end sera dominée par les indépendants – dont certains hauts en couleur, fans de mangas et de dessins animés japonais – et les nouvelles forces de gauche alliées aux communistes. Un séisme politique dont la droite et le président font les frais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Santiago (Chili).– Cela avait commencé au Chili, dans la rue, le 18 octobre 2019. Des jeunes dénonçaient une hausse du prix du ticket de métro, ce qui, dans un pays marqué par les inégalités, leur semblait le comble de l’injustice. Un an et sept mois plus tard, leur colère a abouti à un processus de changement qui a donné lieu à deux jours de vote durant le week-end. De la révolte aux urnes.