Un autre vendredi sanglant en Syrie

El Watan, à Alger, estime que le régime de Damas «s'enferre dans sa folie meurtrière», à propos des 19 morts d'hier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon un bilan provisoire, pas moins de 19 manifestants ont été froidement abattus par l'armée syrienne, rapportent les Comités de coordination nationale. Un massacre à huis clos.