Dimanche, journée la plus meurtrière depuis le début de l'offensive israélienne à Gaza

Par

Vingt-six Palestiniens ont été tués dimanche lors de plusieurs raids aériens israéliens. Des enfants figurent parmi les victimes. La possibilité d'une trêve est évoquée de part et d'autre, mais au vu des exigences de chacun, elle a peu de chance d'aboutir. Le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, est sur place.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'opération « Pilier de défense » lancée mercredi par l'armée israélienne a causé la mort de vingt-six Palestiniens ce dimanche, journée la plus meurtrière. Il s'agit en majorité de femmes et d'enfants. Onze d'entre eux, dont quatre femmes et quatre enfants, ont été tués dimanche après-midi dans le quartier de Nasser, situé au nord de la ville de Gaza. Huit de ces onze personnes faisaient partie de la même famille. Leur mort a été provoquée par une frappe aérienne sur leur immeuble. Le bâtiment a été totalement rasé par l'explosion, et les sauveteurs tentaient en début de soirée de dégager les décombres. Le correspondant d'Al-Jazira sur place :