«Absolument aucune pitié» pour les Ouïghours

Par

Une fuite de documents secrets chinois révélée par le New York Times expose la brutalité de la politique contre la minorité musulmane ouïghoure.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’une des plus grosses fuites de l’histoire de la Chine contemporaine depuis les « Tian’anmen Papers » en 2001 : dans une série d’articles publiés samedi 16 novembre, le New York Times livre le compte-rendu de quelque 403 pages de documents internes au Parti communiste chinois.