Le Canada cherche à annuler un contrat d’armement avec Riyad

Par

Le Canada cherche les moyens de ne pas honorer un important contrat de vente d’armes à l’Arabie saoudite, a annoncé le premier ministre canadien, Justin Trudeau.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Nous avons hérité d’un contrat de 15 milliards de dollars signé par Stephen Harper pour l’exportation de véhicules blindés légers en Arabie saoudite », a rappelé le premier ministre libéral lors d’une interview à la chaîne CTV. « Nous étudions les permis d’exportation pour voir s’il est possible de ne plus exporter ces véhicules vers l’Arabie saoudite », a-t-il ajouté sans autre explication.