Inde: Modi rompt avec le protocole pour accueillir lui-même Mohamed ben Salman

Par
Le Premier ministre indien Narendra Modi a fait mardi une entorse au protocole gouvernemental pour aller accueillir personnellement le prince Mohamed ben Salman, héritier du trône saoudien, à l'aéroport de New Delhi.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW DELHI (Reuters) - Le Premier ministre indien Narendra Modi a fait mardi une entorse au protocole gouvernemental pour aller accueillir personnellement le prince Mohamed ben Salman, héritier du trône saoudien, à l'aéroport de New Delhi.

Le chef de l'exécutif confie en général cette tâche à un membre de son équipe.

Saluant cette "rupture protocolaire", Raveesh Kumar, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, promet sur Twitter l'ouverture d'un "nouveau chapitre dans les relations bilatérales".

Narendra Modi doit s'entretenir mercredi avec le prince héritier, arrivé en provenance du Pakistan, où il a également été reçu avec fastes.

Sa visite a pris une nouvelle dimension après la mort jeudi de 40 paramilitaires indiens dans un attentat commis au Cachemire. L'Inde accuse Islamabad d'être complice de cet acte revendiqué par les islamistes pakistanais de la Jaish-e-Mohammad (JeM).

L’Arabie saoudite est le principal fournisseur de pétrole brut de l’Inde, mais les échanges bilatéraux s'étendent à d'autres secteurs et leurs gouvernements sont convenu de nouer un partenariat stratégique, a annoncé la semaine dernière le ministère indien des Affaires étrangères.

Au cours de sa visite, le prince héritier devrait annoncer une série d'investissements, notamment pour accélérer la construction de ports et d'autoroutes, selon un membre de l'administration indienne.

Mohamed ben Salman se rendra ensuite en Chine, en Malaisie et en Indonésie. Il s'agit de sa première tournée asiatique depuis l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale