Karachi: avec le secret défense, une déraison d'Etat

Par
Les promesses répétées du gouvernement de «faire toute la lumière» sur l'affaire Karachi n'auront pas vécu longtemps. Le ministre du budget, François Baroin, vient d'opposer le «secret défense» aux juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire qui réclamaient la déclassification de plusieurs documents liés aux ventes d'armes entre la France et l'Arabie saoudite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les promesses répétées du gouvernement de «faire toute la lumière» sur l'affaire Karachi n'auront pas vécu longtemps. Le ministre du budget, François Baroin, vient d'opposer le «secret défense» aux juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire qui réclamaient la déclassification de plusieurs documents liés aux ventes d'armes entre la France et l'Arabie saoudite, écrit L'Express.fr.