Le projet d’Areva de construire six réacteurs EPR en Inde bat de l’aile

Par

En échange de son aide pour obtenir un improbable siège permanent au conseil de sécurité des Nations unies, Delhi avait promis à Nicolas Sarkozy d’acheter six réacteurs EPR pour construire, près de Bombay, la plus grande centrale nucléaire du monde. Sur place, des experts de renom demandent au premier ministre, Narendra Modi, d’abandonner le projet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bombay, de notre correspondant.-  Encore une illustration de l’effet papillon. En truquant depuis un demi-siècle les performances des pièces métalliques fabriquées dans leur usine du Creusot, les employés d’Areva étaient loin d’imaginer qu’ils allaient torpiller un projet pharaonique en Inde, celui de Jaitapur, la plus grande centrale nucléaire jamais construite dans le monde. Vendredi 13 mai, plusieurs associations du Maharashtra, l’État du sous-continent où se trouve Jaitapur, ont demandé au premier ministre, Narendra Modi, de « reconsidérer immédiatement » sa décision de confier à Areva l’installation de six réacteurs à eau pressurisée EPR, d’une puissance totale de 9 900 mégawatts.