Un ex-premier ministre irakien visé par une enquête en France pour crimes contre l’humanité

Selon nos informations, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet antiterroriste de Paris contre l’ex-premier ministre irakien Adel Abdel-Mehdi, visé par une plainte après la répression féroce de manifestations à Bagdad en 2019 et 2020. Adel Abdel-Mehdi a des liens étroits avec la France, où il a résidé pendant une trentaine d’années.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rimon Rian Salim est mort sur le coup le 25 février 2020, abattu comme un lapin par le fusil de chasse d’un officier des forces spéciales irakiennes de « maintien de l’ordre » sur les rives du Tigre. Ses parents l’ont cherché partout dans Bagdad pendant des jours dans les hôpitaux, les commissariats. Ils l’ont trouvé à la morgue.