En Arménie, le fléau contagieux de la corruption dans l’armée

Par Bastien Borie

Si le phénomène remonte à l’époque soviétique, il prend une tout autre envergure cette année. À la veille d’élections législatives capitales, les deux favoris du scrutin – le chef du gouvernement Nikol Pachinian et l’ex-président Robert Kotcharian – se rejettent la responsabilité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Erevan (Arménie).– Le 17 mai dernier, Davit Galstyan, marchand d’armes arménien placé en détention provisoire quatre mois plus tôt, était remis en liberté en attendant un verdict qui pourrait révéler des actions frauduleuses au cœur du pouvoir.