Un mort à la «ZAD» de Hambach, où la bataille «charbon contre renouvelables» bat son plein

Par

Les autorités ont entrepris l’évacuation du bois occupé depuis six ans par des activistes écologistes. La plus grande mine de lignite à ciel ouvert d’Europe est devenue un symbole de la lutte pour la transition énergétique en Allemagne. Mercredi, un blogueur y est décédé à la suite d’une chute accidentelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.-  Ce mardi 18 septembre à sept heures, quelques centaines de policiers et pompiers, suivis de grues motorisées et de pelleteuses, ont repris leur progression dans les 85 hectares du bois de Hambach. Leur mission est d’évacuer cette bande forestière qui se trouve au bord de « Garzweiler I et II », la plus grande mine de lignite à ciel ouvert d’Europe. Le bois est occupé depuis six ans par des activistes écologistes qui y ont construit une cinquantaine de cabanes dans les arbres.