Le parti d’Evo Morales reprend le pouvoir en Bolivie

Par Alice Campaignolle

Le candidat du Mouvement vers le socialisme de l’ancien président Evo Morales remporterait l’élection présidentielle en Bolivie dès le premier tour, selon les résultats provisoires. La formation de gauche salue la victoire de la démocratie, après avoir dénoncé un coup d’État l’an dernier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le MAS (Mouvement vers le socialisme) de l’ancien président Evo Morales, qui vit en exil – en Argentine depuis décembre dernier, après un passage par le Mexique – après l’annulation du scrutin d’octobre 2019 à la suite de manifestations, est en passe de revenir au pouvoir en majesté : son candidat, Luis Arce, ancien ministre de l’économie d’Evo Morales, serait réélu dès le premier tour avec une écrasante majorité, selon les résultats provisoires, à l’occasion d’un scrutin qui s’est déroulé sans incidents.