Donald Trump dessine une future administration ultraconservatrice

Par Philippe Coste

Après avoir semblé hésiter sur la direction à suivre après son entrevue avec Obama, le président élu a commencé à aligner les nominations pour les futurs postes de son administration. Le cap est clair : ultraconservateur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), correspondance. - « La transition se déroule sans le moindre accroc, et je suis le seul à connaître le nom des finalistes », mentait Donald Trump le 15 novembre 2016, dans un de ses tweets dignes de ses anciens reality shows. Entre coups bas, guerres intestines et joutes politiques internes, le recrutement des quelque 4 000 membres de la future administration semblait ce jour-là figé en rase campagne, et le président élu, quelques heures après avoir infligé un nième remaniement à son équipe de transition, tentait de rassurer son cher peuple sur… ses capacités de manager, sans pour autant livrer ses intentions politiques.