Licenciements, accusations de censure, Slate Afrique est en crise

Extension de Slate, le site d'information Slate Afrique change brutalement de cap et licencie journalistes et pigistes.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Un directeur de la rédaction et son adjoint licenciés pour motif économique, des journalistes pigistes et des blogueurs pas payés pendant des semaines, une rupture de communication entre les dirigeants et une partie de leurs troupes, sur fond d'annonce de refonte éditoriale… La situation est très tendue au sein du site d'information Slate Afrique depuis la fin de l'année dernière. Lancé en 2011 par les fondateurs de Slate.fr (au nombre de cinq en 2009 : Jean-Marie Colombani, Éric Leser, Jacques Attali, Éric Le Boucher et Johan Hufnagel), Slate Afrique ambitionnait d’apporter des analyses poussées sur la situation des divers pays du continent, et de faire travailler des journalistes africains, à destination des Africains.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal