La NSA et le GCHQ ont piraté le principal fabricant de cartes SIM

Par

Des documents fournis par Edward Snowden à The Intercept montrent que les services de renseignement américains et britanniques ont récupéré des clefs de chiffrement des cartes SIM permettant de surveiller les communications sans mandat, et sans laisser de trace.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les services de renseignement américains et britanniques, la NSA et le GHCQ, ont piraté le réseau informatique interne du principal fabricant de carte SIM pour téléphones mobiles, mettant ainsi la main sur des clefs de chiffrement protégeant les communications des usagers, rapporte jeudi 19 février The Intercept.