Obama pressé de publier les pages censurées du rapport sur le 11/9

Par

Trois membres de la chambre des représentants ont déposé une résolution demandant la publication de 28 pages censurées lors de la publication du rapport du Sénat sur les attaques du 11 septembre, en 2002.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Trois parlementaires américains ont présenté à la chambre des représentants une résolution visant à obtenir la publication de 28 pages du rapport du Sénat sur les attaques du 11-Septembre, censurées lors de sa publication en 2002, rapporte le site internet The Hill.

« Vous ne pouvez pas avoir confiance en votre gouvernement quand votre gouvernement vous cache des informations, particulièrement sur quelque chose d’horrible tel que le 11-Septembre », a déclaré le représentant républicain Walter Jones à l’initiative de cette résolution avec son collègue Thomas Massie et le représentant démocrate Stephen Lynch. Les trois élus ont déjà reçu le soutien de 11 autres représentants, dont huit démocrates.

Lors de la publication du rapport d’enquête du Sénat sur les attentats du 11-Septembre, 28 pages avaient été censurées et classées secret défense. Cette décision avait nourri de nombreuses rumeurs et théories. Depuis, de nombreuses voix réclament leur publication, une campagne notamment relayée sur le site 28pages.org. Selon de nombreux experts et certaines sources citées par la presse, ces pages pourraient révéler la complicité de hauts responsables d’Arabie saoudite, pays d’origine d’Oussama Ben Laden, dans l’organisation des attaques.

À lire sur le site The Hill.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous