Présidentielle en Ukraine: les finalistes s’affrontent dans un débat endiablé au stade de Kiev

Par Sébastien Gobert

Alors que le deuxième tour de l’élection présidentielle se tient ce dimanche, les deux finalistes se sont opposés dans un débat musclé. Le président sortant a tenté de mettre en avant la supposée incompétence de son challenger, favori des sondages, qui lui s’est présenté comme le candidat des « dégagistes ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kiev (Ukraine), correspondance.– L’un serait corrompu, l’autre incompétent. À écouter les échanges d’insultes entre les deux finalistes à la présidentielle ukrainienne, ce vendredi 19 avril au stade olympique, c’est tout ce que l’on pourrait retenir du débat de l’entre-deux-tours. Le président sortant Petro Porochenko et le comédien Volodymyr Zelenski, favori des sondages, n’ont pas réservé leurs attaques. À une provocation répondait un propos dénigrant, sous les acclamations de quelque 15 000 personnes en délire. À l’issue d’une heure endiablée, il aurait néanmoins été impossible de déterminer quelle politique les deux candidats prévoient pour l’Ukraine ces cinq prochaines années.

« Chers Ukrainiens, je suis heureux que nous puissions enfin nous retrouver pour ce débat !, lance un Petro Porochenko enthousiaste en ouverture. Volodymyr Zelenski a enfin décidé de ne plus se cacher ! » L’organisation d’un débat a tenu le pays en haleine depuis les résultats du premier tour, le 21 avril. Les partisans de Petro Porochenko y voyaient l’opportunité d’étaler la supposée incompétence de l’outsider Volodymyr Zelenski. Les hésitations du favori des sondages avaient permis au président candidat de le dénigrer comme un lâche. Petro Porochenko est ainsi arrivé en confiance au débat, en révélant une énième astuce politique. Deux scènes avaient été dressées aux deux bouts de l’arène du stade. Deux fan-zones étaient séparées par un impressionnant cordon de police. Petro Porochenko a franchi la distance entre les deux estrades pour se camper derrière le pupitre dressé à côté de Volodymyr Zelenski.