La victoire de Poutine au Moyen-Orient

Par

Avec un mélange d’opportunisme et de vision stratégique, le président russe est parvenu à replacer son pays au centre du jeu géopolitique international, grâce à son implication en Syrie et aux errements des États-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2015, lorsque Vladimir Poutine décidait d’engager ses troupes en Syrie dans la défense du régime de Bachar el-Assad, il laissait entendre que sa priorité consistait à sauvegarder la base navale de Tartous, la seule que possédait la Russie en Méditerranée. Quatre ans plus tard, le président russe est en passe de devenir, sinon le nouveau roi du Moyen-Orient, tout au moins le faiseur de rois de la région.