Syrie: L'EI a tiré profit de l'offensive turque et du retrait US, selon le Pentagone

Par
Le groupe Etat islamique (EI) a tiré profit de l'offensive lancée le mois dernier par la Turquie dans le nord-est de la Syrie et du retrait des troupes américaines de la région, selon un rapport du Pentagone publié mardi, qui souligne que le groupe djihadiste devrait disposer de "temps et de marge de manoeuvre" pour mener des attaques contre l'Occident.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - Le groupe Etat islamique (EI) a tiré profit de l'offensive lancée le mois dernier par la Turquie dans le nord-est de la Syrie et du retrait des troupes américaines de la région, selon un rapport du Pentagone publié mardi, qui souligne que le groupe djihadiste devrait disposer de "temps et de marge de manoeuvre" pour mener des attaques contre l'Occident.