L’expulsion de Salah Hamouri, une défaite de la diplomatie française

Désinvolture ? Indifférence ? Volonté de ne pas gêner un gouvernement ami ? Emmanuel Macron et le Quai d’Orsay ont été incapables de convaincre Israël, ou de le contraindre à respecter le droit international dans le dossier de l’avocat franco-palestinien.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri a été expulsé dimanche 18 décembre par le gouvernement israélien en direction de la France, où il est arrivé en fin de matinée. Le ministère français des affaires étrangères a condamné cette « décision des autorités israéliennes, contraire au droit ». Désinvolture ? Indifférence ? Volonté de ne pas gêner un gouvernement ami ? Emmanuel Macron et le Quai d’Orsay ont été incapables de convaincre ou de contraindre Israël de respecter le droit international dans ce dossier.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal