La France va-t-elle extrader un opposant vers l’Algérie ?

L’audience pour l’extradition de l’Algérien Mourad Dhina, arrêté le 16 janvier à Paris, a eu lieu mercredi. En Suisse, cet ancien chercheur et militant du FIS bénéficie du statut d’opposant.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est une affaire qui dit beaucoup des rapports particuliers qu’entretiennent les gouvernements français et algérien. Ce mercredi après-midi au Palais de justice de Paris, s'est tenue l'audience concernant la demande d'extradition de Mourad Dhina adressée par les autorités algériennes à la France. Un opposant politique que la Suisse protège, elle, depuis la fin des années 1990.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal