Piketty favorable à un effacement de la dette grecque suivant l'exemple allemand de 1953

Par

A l'occasion d'un débat à Berlin mercredi 20 mai où il s'est vu attribuer le Prix du livre politique par la fondation Friedrich Ebert, l'économiste Thomas Piketty a abordé une question sensible outre-Rhin : la restructuration de la dette grecque. Pour lui, l'effacement d'une partie de la dette allemande en 1953 doit servir d'exemple.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voilà qui va peut-être faire avancer le débat outre-Rhin. L'économiste Thomas Picketty, invité à Berlin par la fondation Friedrich Ebert qui lui a décerné ce mercredi le Prix du livre politique, s'est clairement prononcé en faveur d'une restructuration de la dette grecque. Surtout, il a rappelé l'exemple allemand d'après-guerre. Comme nous le racontions dans Mediapart en février, au cours de la conférence de Londres qui rassemblait les Alliés en 1953, les négociateurs s'étaient en effet entendus pour réduire de 50 % la dette extérieure allemande et pour repousser le remboursement d'une partie de la dette restante au moment de la future réunification de l'Allemagne, une fois que la « question allemande » serait réglée.